Le matériel de golf

Le matériel de golf

LES 12 MYTHES QUI POURRAIENT RUINER VOTRE JEU DE GOLF

Simplifier votre golf

Avant de changer vos clubs de golf, je vous conseille la lecture de cet opuscule.

Voici quelques extraits.

Concernant les lofts des clubs au fil du temps. C’est pas qu’on est mauvais, on a changé le matériel.

Dans le monde du clubfitting, il y a une règle appelée “la Règle des 24/38”.
Pour résumer, on considère que la majorité des golfeurs amateurs ne peuvent pas jouer de façon suffisamment efficace un club qui a moins de 24° de loft et plus de 38” de long. Tout simplement car un club plus long et moins ouvert requiert des qualités techniques et athlétiques que la plupart des golfeurs ne peuvent acquérir.

Il y a 30 ans cette règle du 24/38 comprenait le fer 3. On pouvait donc tout naturellement s’attendre, en achetant une série du Fer 3 au PW, à pouvoir taper correctement le fer 3.
En raison de ce “syndrome des lofts décroissants” moderne, cette règle du 24/38 rend les fers 3, 4 et même souvent 5, injouables pour la majorité des golfeurs amateurs
.

Quel loft pour mon Driver?

A quelle vitesse pouvez-vous espérer jouer votre driver en contrôle ?
Voici quelques chiffres de vitesse de swing au drive qui devraient vous donner une idée d’où vous vous situez.

Moyenne Joueuse amateur : 65 mph
Moyenne Joueur amateur : 87 mph
Moyenne Joueuse du Tour : 95 mph
Moyenne Joueur du Tour : 113 mph
Joueuse Long Drive : 105-120 mph
Joueur Long Drive : 135-155 mph

Quand aux shafts, c’est aussi très compliqué :

Si vous avez une vitesse plus élevée vous prenez un shaft plus rigide et si votre vitesse est plus basse vous prenez un shaft plus flexible. Mais ceci est inexact. La mesure de la vitesse n’est que le début du processus de fitting du shaft et si cela est fait correctement et que les autres éléments qui permettent de déterminer quel sera votre meilleur shaft font l’objet d’une analyse sérieuse, vous pourrez fort bien finir avec un shaft qui sera très différent de celui auquel vous auriez pensé à l’origine.

Quand vous commencez le downswing, et tant que vos poignets restent armés, vos bras et le club évoluent tous les deux à la même vitesse angulaire. Puis, quand vous commencez à relâcher les poignets, les bras se mettent à ralentir alors que le club accélère. La tête du club qui était en retard sur le shaft réagit maintenant au ralentissement de vos bras et est projetée à grande vitesse. Ceci à pour effet de courber le shaft vers l’avant, ce qui augmente le loft au moment de l’impact, si on a un relâchement tardif, et, en conséquence, augmente le spin et l’angle d’envol de la balle, avec, au final, une influence sur sa trajectoire, et donc, sur sa distance en vol.

En résumé, faites comme vous pouvez?

C’est officiel, on joue samedi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.